Crédit photo de couverte : Photo by Sara Kurfeß on Unsplash

Dans la vie, on en connait des nombreuses et incalculables de première fois, il y a la première fois que l’on marche, que l’on parle, le premier baiser ou encore la première fois que l’on adopte un animal de compagnie.

Cette fois-ci, c’était pour moi la première fois que j’allais voter. Maintenant âgé de 19 ans et bientôt remplacé par la vingtaine, je n’ai pas pu voter pour les présidentielles à cause du fait que je suis de fin d’année (en octobre) !

Vous vous demandez sûrement : “Alors ? Comment c’était ?“, j’ai déjà vu passé (sur les réseaux sociaux) plusieurs messages de gens appelant à voter, qui se remémoraient leur tout premier vote, parfois datant des années 1900. Pourtant, ils n’ont toujours pas décidé d’arrêter d’y croire, et vote encore et toujours, en appelant à la jeunesse à faire de même.

Pour moi ça a été très compliqué je dois vous avouer. Voilà bientôt 2 ans que ma vie est agité dû à mon agoraphobie (en gros la peur de voir du monde), on peut dire que ça m’a bien compliqué la tâche pour me motiver à aller voter.

J’ai vu les jours se raccourcir, et il n’y en avait pas un, sans que je me dise “il va falloir y aller, c’est important”. Voilà donc qu’arriva la semaine des élections européennes, avec la réception des professions de foi, je savais déjà pour qui j’avais envie de voter, car je suis de près la politique, et ce depuis des années.

C’était donc pour moi d’autant plus d’envie, que de passer le pas pour aller voter ! La veille, j’ai passé une journée plutôt compliqué je dois dire, d’un côté j’avais envie d’y aller, et de l’autre la peur voulais prendre le dessus, mais revenais toujours cette phrase dans ma tête “ton vote peut faire la différence“, “si tu manque cette occasion, tu n’en n’aura pas d’autres” ou encore “si tu n’y vas pas, tu vas le regretter et tu n’auras pas le droit de te plaindre sur ton sort !“.

Tellement de phrases qui m’ont fait réfléchir, le jour-j, pendant la fête des mères et vers les 13h30, j’ai demandé à mon grand-père de m’emmener voter avec frère, d’un air terminé, je me suis alors lancé d’en quelque chose que je n’avais jusqu’à présent, pas encore connut !

Pendant des années, j’ai entendu mes parents m’en parler, j’ai pu voir les résultats, mais jamais y aller moi même.

À peine arrivé, me voilà sortie de la voiture, costume et cheveux prêt à en découdre face à ma peur. Je suis donc rentré, j’ai attrapé 2 ou 3 professions de foi avant d’aller présenter ma carte d’électeur et ma carte d’identité à la personne qu’y m’a fournit l’enveloppe pour voter.

Respiration coupé, me voici face à mon devoir de citoyen, un premier pas vers la vie d’adulte.

Une fois que j’ai refermé mon enveloppe, je suis sortie, et on m’a demandé de signé le registre, chose faite, j’ai alors pu glisser mon bulletin dans l’urne. Pour terminer, voici ce qui marqua mon premier vote : “À voter !“, s’est alors exclamé la quatrième personne qui était présente pour l’ouverture de la fente de l’urne, permettant d’y déposer son enveloppe.

Carte électorale tamponné, voilà mon premier vote accomplit.

J’ai attendu mon frère, pour ensuite rentrer chez moi. Une fois arrivé, nous avons donc fièrement fêter mon premier vote !

Ensuite, c’est enchaîné de longues heures avant d’avoir le résultat des élections, qui malheureusement pour moi, n’ont pas étaient aussi satisfaisante, que ce que j’espérais, mais tout de même il y a eu plusieurs points positifs !

Le premier étant que je ne me suis pas abattre face à mon agoraphobie et le deuxième a été que malgré tout, j’ai pu envoyer quelques eurodéputés siéger à l’Union Européenne, et ça, ce n’est pas rien.

Je suis très heureux d’avoir réussi à aller voter, et encore plus d’avoir pu inciter mais ami(e)s à y aller, par ce que comme dirait Nicolas Hulot :

Dimanche, il faut aller voter. Franchement, si la démocratie vous pèse autant, essayez la dictature. Vous allez voir, elle va vous écraser

Nicolas HULOT

C’est donc avec fierté, que je terminerais par vous dire qu’il est toujours tant d’agir. N’attendez pas la politique, faites d’abord puis ensuite occupez-vous de la politique, sinon elle s’occupera de vous.

Merci d’avoir lu mon article, n’hésitez pas à le partager s’il vous a plu ou à réagir juste en dessous pour me donner votre avis, ou me faire savoir si vous aussi, c’était votre tout premier vote !

1
JadoreJadore
0
HahaHaha
0
JaimeJaime
0
WowWow
0
YayYay
0
TristeTriste
0
MauvaisMauvais
0
En colèreEn colère
Merci davoir voté !