C’est le signe d’une société qui ne cesse de se dégrader, après la météo, les animaux, voici que les plus grands primates de la Terre se met à ressentir la négligence de leur propre intoxication.

Nous ne pouvions pas y manquer. Notre comportement à changer, et inévitablement il est impacté, donc nous nous adaptons à notre refuge qu’est la planète bleue.

Le confinement n’a fait que confirmer ce que nous avions vécu et ce jusqu’à présent, et je dirais même qu’il la fait resurgir, car à peine sortie de cette épreuve douloureuse, que certains se sont donnés à coeur joie aux choses les plus inutiles et dispensables de notre mode de fonctionnement.

À commencer par la mal bouffe, les fast-foods et leurs déchets dont certain(e)s se fichent de la conséquence de tonnes de leur saloperie jeté consciemment au sol.

Vient aussi le comportement des gens, celui de leurs réactions, un nombre toujours plus accru de dépressions, de tensions à tel point que les gens s’énervent désormais d’un rien, et les exemples sont nombreux, allant du cloché d’une église, à un coq voire des gens portant plaintes par ce que leur voisin sont apiculteurs, et qu’ils retrouvent des excréments sur leur terrasse.

En bref, nous assistons à mon sens à une déshumanisation de l’être humain, espèce vivante de cette planète.

Comment avec tout ce que l’on a créé aujourd’hui, les français par exemple, ont autant de symptômes de dépression, de stress aiguë ? Comment se fait-il qu’il y a une telle consommation de médicaments ?

D’autres questions les collent de près, pourquoi il y a t-il si peu de tolérance désormais ? Pourquoi avons nous développer une telle fragilité ?

Je n’ai pas véritablement de réponse concrète à y apporter, mais une chose est finalement certaine. Notre tissu social c’est glissé dans notre corbeille. Elle c’est décousue de la toile que nous avions autrefois construis avec précaution, aujourd’hui, internet lui, la au contraire écorché.

D’ailleurs, bien que l’utilisation d’appareils tel que les tablettes ou ordinateurs à des fins ludiques, comme les jeux vidéos apportent de véritable bienfaits, il apporte son lot “pourriture”, car il augmente le stress, l’agacement.

Est-ce là, peut être, une piste qui nous aurait jusqu’à lors échappé, ou bien, volontairement oublié tellement nous nous y sommes habitués.

Ce post ne se veut pas informatif, ni négatif, ni positif pour autant. Il part de la constatation du nombre de personnes qui ne tolèrent plus rien, des choses insignifiante comme par exemple les bruits de la campagne, ou celui de la vie d’autres êtres vivants.

Il faut de tout sur ce blog pour réaliser que oui, nos vies ne sont pas faites que de blanc ou de noir, tels ces lignes que je vous écrit, on ne peut exister que si l’autres est présent.

Je ne sais pas si ce que j’ai écrit est correct, ou le simple résultat du fruit d’un certain ras le bol de voir tant de gens s’énerver aussi vite, tout comme je le fait aussi bien évidemment, pour des bêtises.

C’est épuisant de gaspiller tant d’énergies pour aucune raison, alors qu’elles pourraient servir à commencer une transition écologique qui rame, voire fait du surplace alors qu’il y a urgence !

Soyons vigilent, soyons bienveillant, je crois que la vie en elle même est assez pénible pour que nous nous chargions en plus de nous rajouter des poids morts.

Apprend à faire silence. Que ton esprit en paix écoute et absorbe.

Pythagore
1
JadoreJadore
0
HahaHaha
0
JaimeJaime
0
WowWow
0
YayYay
0
TristeTriste
0
MauvaisMauvais
0
En colèreEn colère
Merci davoir voté !