Tout a commencé il y a 3 mois maintenant, alors que le nouveau Conseil Municipal a été mis en place.

Je vais vous épargner toutes les histoires, non seulement par ce que tout cela serait trop long, mais en plus par ce qu’il n’y a pas grands éléments importants, qui marquerait ce qui se passe aujourd’hui.

Toutefois, il est important de notifier que je vous parle dans cet article, du terrain de foot de la commune du Breuil sur Couze.

Il y a donc quelques années, que c’est installé l’association CKBO sur cet ancien terrain de foot. Ils y ont élu domicile en 2008, sous la mandature du Maire Mr. BOURGNE. C’est ainsi qu’un contrat en 2013 fut signé avec l’association pour qu’elle puisse rester 10 ans.

Après cela, le Maire Mr. SOURDILLE lui a succédé sans rien changer, en tout cas de ce que je sache, avant qu’entre en scène le nouveau Maire Mr. SABATIER.

En plein COVID 19, et alors que son administration clamait à tout va un boulot immense à rattraper, ce que je comprends totalement, surtout dans ces conditions, il décide d’envoyer quelques semaines après son investiture une lettre recommandée pour mettre dehors l’association CKBO qui été désormais là depuis maintenant 12 ans.

Pour ma part, j’ai d’abord pris la défense de la Mairie, pensant qu’effectivement le retard accumulé et le COVID 19 étaient la source d’un poids, en plus que d’après eux, la mairie n’arrivait pas à contacter ladite association.

Malheureusement, la vérité n’était pas là et au fil du temps je m’en suis vite rendu compte. Ayant pris contact avec CKBO, des sources m’ont bien confirmé, avoir voulu prendre rendez-vous avec Monsieur le Maire qui voulait s’en charger lui-même. La présidente elle-même me l’a redit, indiquant ainsi avoir téléphoné et avoir eu un contact avec lui, et même avoir un rendez-vous par visioconférence !

La mairie elle a maintenu sa version, et le Maire n’est donc pas venu à cette visioconférence.

Quelques semaines après, je reçois un mystérieux message, où l’on m’apprends donc la décision du Conseil Municipal, de mettre dehors l’association.

Chose qui parait surréaliste, comment peut-on crier au loup en disant avoir trop de dossiers, mais trouver le temps de jeter une association implanter au coeur même du Breuil sur Couze, et ce depuis des années en seulement 1 mois, si ce n’est pas moins !

C’est donc au fil des discussions que j’ai compris, et aussi grâce à la sagesse du temps, elle a sue m’apporter des réponses intéressantes, puisque pour sa part, Mr. le Maire SABATIER a comme vision celle où il faut faire payer à une association (par exemple dans ce cas), si elle utilise un bien commun, avant d’ajouter que ce lieu est un superbe endroit, et qu’à son sens, c’est donc les chiens qui faisait fuir les gens.

Sans parler que pour lui, un simple désherbage et défrichage du terrain de foot, permettra de faire disparaître une grosse partie des moustiques. Étonnant ! Pourquoi ne pas supprimer la Couze et l’Allier dans ces cas-là ?

Il va de soi que cela est d’une absurdité accablante, et aussi que mes mots feront rebonds avant de devenir surement, celui à qui il ne faudra plus rien accorder.

Puisque vous n’êtes pas censé savoir que j’ai fait deux demandes, une pour avoir un terrain pour faire l’apiculture, et une seconde demande pour faire de la détection de métaux sur les terrains de la commune, dont on m’a dit que j’aurais une réponse en 2021.

Je vous l’accorde, je m’évade là un peu de notre sujet, mais cela reste pas moins lié.

Depuis que l’association a donc retiré son matériel, et ne s’occupe plus du terrain nous sommes passé de 12 ans de maintien du terrain propre, entretenu, qui ressemblait à cela :

Photo réalisé en 2018 par mes soins.

Photo du terrain de foot prise en 2018 et voilà maintenant une seconde photo, que j’ai réalisé cette année, il y a quelques semaines à peine.

Image réalisé par mes soins en août 2020.

Ainsi vous constaterez la dégradation rapide de la terre, qui en à peine quelques semaines a fini par brûler, ainsi que les arbres que l’association avait plantés.

C’est ainsi que notre commune a créée d’elle-même, son nouveau petit désert.

Comble de l’ironie, puisque l’objectif de la nouvelle liste de la commune était de faire en sorte que cet endroit devient l’un des endroits où il y aurait le plus de monde, et où il y aurait le plus d’activités, évoquant l’envie de mettre en place une équipe de foot par exemple.

15 000€, ce sont les fonds qui viennent d’être débloqués lors du dernier Conseil Municipal, afin de financer le réaménagement de ce qui n’est plus que le vestige de l’ancien terrain de foot.

On peut dire que pour l’instant, l’objectif est très loin d’être atteint, il est plus critiqué par les habitants, dont moi évidemment, que d’être envié.

Les habitants auraient aimé être consultés pour cette décision d’expulsion, ainsi que garder cette association, car désormais, l’enjeu est de faire attention pour ne pas se retrouver avec un air de grand passage dans ce magnifique et paisible endroit, chose crainte par les breuillois(e)s.

Toutefois, si cela venait à se faire, bon nombre d’entre eux ont manifestés leur bon sens, en indiquant qu’ils ne laisseraient pas une telle chose se faire !

En attendant, l’association CKBO tirera définitivement sa révérence ce 29 août, où elle fait un appel à l’aide pour porter les équipements les plus lourds, ainsi que les plus légers.

Si vous souhaitez les aider, vous pouvez directement manifester votre envie de les aider en envoyant un mail à cette adresse : ckboclub[@]gmail.com. Ensuite, le terrain sera laissé vide, dans le plus grand des silences, et avec désormais, un désert.

Je terminerais par dire aussi que l’histoire n’est pas terminée, puisque d’après des dires que j’ai pu entendre, ce qui peut ne pas être du tout le cas, je préfère d’avance prévenir. L’association CKBO devrait ou a porté plainte contre la Mairie pour avoir mis fin à son contrat avant la date à laquelle il devait s’arrêter.

Difficile de leur en vouloir après toutes ces années où elle a veillée sur la propreté de ce gigantesque terrain, avec bienveillance, et qui aura aussi permis de faire venir des gens d’autres régions !

L’association CKBO a donc depuis trouvé refuge dans la commune de GIGNAT, et j’espère pour eux qu’ils auront cette fois-ci la chance d’avoir un contrat qui leur permettra de rester bien plus longtemps sans avoir à s’en soucier.

La morale de cette histoire pour moi, a été que malgré les apparences, il vaut mieux se méfier, car même si quelqu’un veut faire du mieux qu’il peut, il peut parfois s’entraver et tout faire de travers, c’est à mon sens ce qu’est entrain de faire la Mairie.

Je sais, la réalité fait parfois mal et nos propres erreurs sont le fruit d’une incompréhension. Juste ce petit instant où l’on a voulu tourner la tête, et voilà que s’envolent parfois nos rêves ou nos envies.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut renier ces erreurs, mais au contraire en tirer les bonnes conclusions pour faire mieux à l’avenir.

Pour ma part j’ai fait aussi des erreurs, à commencer par vouloir tendre la main aux deux côtés afin d’essayer de recoller les morceaux, ce qui n’a rien donné, car on se retrouve impuissant face à ce qui devient une discussion de sourds et de muets, avec à la fin, des ami(e)s, qui nous en veulent alors que le tout partait d’une bonne intention.

J’accorde le fait que cet article soit un poids supplémentaire envers la nouvelle liste, qui m’a beaucoup déçu. Mais cela malgré cela, j’espère qu’ils entendront qu’il ne s’agit que des faits, ainsi que “”la colère”” d’un habitant, plutôt qu’une intention de s’attaquer sans raison, ou s’attaquer tout court, au nouveau Conseil Municipal.

Loin de là, j’espère qu’à l’avenir ils nous réserveront une bonne surprise qui nous fera dire, ou plutôt, me fera dire : “j’ai eu raison de voter pour eux et d’appeler à voter pour eux !”

D’ailleurs, laissez-moi la chance d’écrire sur les belles choses qui seront réalisées, et je me ferais un vrai plaisir de le faire, ce sera même un honneur, et une fierté de mettre en avant ces belles choses.

Comme la belle initiative déjà mise en place, qu’a été de fleurir le Breuil sur Couze, ce que je trouve vraiment superbe, et j’ai été très heureux d’en profiter lors de l’une de mes rares balades que j’ai eu la chance de faire, et de voir ce que vous aviez fait et que j’applaudis vivement et chaleureusement.

J’aime profondément ma belle commune, et j’espère que nous nous concentrerons sur l’avenir en commun plutôt que des querelles diverses !

PEACE AND LOVE.

2
En colèreEn colère
0
JadoreJadore
0
HahaHaha
0
JaimeJaime
0
WowWow
0
YayYay
0
TristeTriste
0
MauvaisMauvais
Merci davoir voté !