Il y a énormément de phases dans la vie, durant lesquelles on arrive à se perdre. C’est l’essence même d’une jeunesse qui se construit et se décompose pour comprendre.

Tout commence par une vie sociale, qui parfois bascule dans des violences inexplicables, tout ça par ce qu’en une fraction de seconde, on a créée une incompréhension qui nous revient aussi tôt dans la tête.

Prises de tête inévitables et surtout, manque de communication, s’ajoutant à cela des problèmes pouvant être familiaux, et nous voilà avec l’une des meilleures recettes pour ne pas réussir.

Effectivement, tout commence par de petites choses auxquelles on ne s’attache pas, en se disant toujours cette petite phrase, “ce n’est rien, ça va passer”.

Toutefois, le temps lui n’oublie pas. Vous aurez eu beau vous entêter d’y croire, on n’est pas un Walt Disney.

Non, il y a de tout, du mal-être et du bien-être ! Cela n’empêche, qu’on n’arrive pas forcément à savoir où est la limite des deux, et on se retrouve bien souvent débordé par les émotions les plus négatives, mais jusqu’ici je ne vous apprends rien.

D’ailleurs, forcé de vous dire que je ne vous donnerais pas une recette miracle pour passer la période de votre croissance, votre adolescence ou celle d’un âge plus mûr.

Malgré ça, il y a des sujets, que j’ai déjà évoqué dans mes publications Facebook, que je vous invite à suivre, qui méritent une certaine intention, car contrairement à ce que l’on peut penser, certains moments de la vie sont vécus comme étant des moments clés.

Par exemple, les 18 ans, ou encore les 20 ans !

Eh la vie a fait que je n’ai pas eu la chance à titre personnel, de pouvoir les vivres comme en ont la chance, bon nombre de personne qui atteignent ces âges désignés comme des étapes “importantes”.

Autant vous dire que les étapes importantes, de votre naissance à votre mort, il y en aura tellement, qu’en réalité le juste milieu n’est pas de parler d’un âge, mais plutôt de certains instants, ou encore, de certains souvenirs, mais l’âge lui, n’apporte rien ni ne retire rien à votre vie.

Vous pouvez me croire, j’en ai fait l’expérience. Toutefois, je note que bons nombres de mes amis sont passés par une étape surprenante, qui a été une note pénible à entendre, appelée dépression.

C’est effectivement surprenant, car je pensais que j’allais être le seul à le ressentir, ou bien que cela était dû à mes problèmes de santé, mais non, la nouvelle génération a donc commencé un nouveau décompte, celui d’une dépression “post-adulte”.

Je crois qu’elle naît à cause de la peur et la pression qu’engendre la société, où il faut être prêt à tout et à rien, et qu’on s’approche de l’âge de notre envole, alors c’est la panique qui prend le dessus à ces moments-là.

M’enfin, je m’égare un peu. Mon sujet était bien plus orienté sur notre vie personnel, et comme je l’avais évoqué, il s’agissait de la sexualité.

Bon, je ne vais pas vous faire un cours de sexualité, je pense que vous l’aurez compris, il en existe des tas, dont les plus connus sont l’hétérosexualité, la bisexualité ou l’homosexualité.

Toutefois, il faudra bien retenir une chose commune à toutes ces étiquettes. Vous êtes dans un système, par conséquent vous avez une sorte de programmation qui c’est généré et qui fait que vous allez vous sentir mal, ou peut-être pas, et qu’importe qui vous aimerez.

D’ailleurs, c’est là où ça devient intéressant, car vous verrez avec le temps et l’expérience que votre jeunesse aura un véritable impact sur votre sexualité future.

Rien est définitif, fort heureusement, mais cela n’empêche la complexité de pouvoir comprendre et de faire, c’est pourquoi il existe énormément de moyens d’expérimenter sa sexualité, et la première reste de la laisser s’exprimer. Et là encore, il existe beaucoup de moyens de le faire.

Pour exemple, il existe les relations à distance (que je ne vous recommande pas), mais aussi celui de relation libre, de plans d’un soir, ou encore celui pour n’en citer qu’un dernier, celui d’un “sexfriend”, bon je ne vous fait pas un dessin, le mot parle de lui même.

Alors c’est sûr, notre génération est celle qui a la chance de pouvoir vivre sa sexualité de bien des manières, et elle parfois très mal vu ou vécu par les plus anciennes générations, toutefois n’oubliez pas ceci, votre vie vous appartient !

Il y aura bien des épreuves aussi dans ce domaine. De la découverte, à la fois de sa personne, mais aussi des autres.

Oui je sais, on dirait un vieux cliché, d’un professeur qui vous explique ce qu’est le sexe ahah, et pourtant, je crois qu’il est important qu’on adapte cette phrase à sa cette situation. Qu’il s’agisse de blocages, ou encore simplement d’une relation toxique.

Vous rencontrerez bien des entraves avant de trouver le juste équilibre, mais au fond de vous, vous n’avez pas besoin de le retenir, car votre corps lui, c’est déjà tout faire, il sait.

Donc, dites-vous que c’est comme réussir à trouver la bonne combinaison pour ouvrir un cadenas, et qu’une fois qu’il est ouvert, vous trouverez l’autre moitié qu’il vous manque, celui qui est la partie basse de votre corps, pour le lier à la partie haute.

Une fois que vous l’aurez compris, et que vous aurez réalisé cette liaison, alors votre corps fera venir les informations dont vous aurez besoin pour arriver à prendre le plaisir dont vous avez envie.

Enfin, sachez qu’il existe de nombreuses déceptions, et d’échecs, mais que toutes ont un sens et une conclusion.

Tenez compte pas seulement de vos pensées, mais de la réaction de votre corps face à l’inconnu, et donnez lui les moyens de comprendre, car à ce moment-là, ce sera votre cerveau qui enverra l’information, puis une nouvelle source d’informations vous reviendra.

Un enrichissement, oui, un enrichissement. Car il n’y a pas que par la lecture que l’on apprend, ni que par l’apprentissage scolaire, ou bien au boulot, non, il y aussi le savoir corporel, il est unique et lui, il ne pourra vous mentir, car ce ne sera pas des choses que vous aurez appris par coeur, ou que quelqu’un vous aurez ordonné d’apprendre, non, lui, il sait véritablement ce dont vous avez besoin, quand et pourquoi.

Il ne peut donc pas vous mentir, tout simplement par ce que, vous ne pouvez pas vous mentir à vous même lorsqu’il s’agit d’envoie de ce type de sentiments, d’informations.

Je ne sais pas véritablement si ce sujet intéressera, ou instruira un minimum certaines personnes dans l’indécision, mais au moins maintenant vous savez, vous n’êtes pas une cause perdue si au lit vous n’y arrivez pas, ou si votre couple part en éclat à chaque fois, ou juste cette fois, voire si vous ne faites que des plans d’un soir sans suite.

Non, vous aurez juste expérimenté votre propre sexualité, et il s’agira là de votre histoire, et elle sera unique, donc quoi qu’il arrive, elle sera magnifique.

0
JadoreJadore
0
HahaHaha
0
JaimeJaime
0
WowWow
0
YayYay
0
TristeTriste
0
MauvaisMauvais
0
En colèreEn colère
Merci davoir voté !